Musiques d'outre-mondes



une anthologie dirigée par Eric Lysøe.
à paraître.

Né de la plume d'un compositeur, E.T.A. Hoffmann, le fantastique a fait siennes certaines des formes musicales de l'époque : Nachtstücke (Nocturnes), Fantasiestücke (Fantaisies). Il a pu ainsi, par juste retour des choses, inspirer les oeuvres les plus représentatives de la musique romantique et post-romantique ("Symphonie fantastique", "Nuit sur le mont Chauve", "Danse macabre", etc.).
Ce va-et-vient entre les arts explique que bon nombre de personnages soient plus ou moins directement liés au monde musical : compositeurs, cantatrices, violonistes, pianistes ou interprètes divers, ou même instruments extraordinaires ("La Cithare nue" de Shan Sa ou, du côté du cinéma, "Le Violon rouge" de François Girard). Or si la science-fiction a inspiré de façon exceptionnelle les musiciens, il ne semble pas que la musique ait retenu, du moins dans la même mesure, l'attention des écrivains. Bien sûr, on pourra évoquer l'"Aelita" ou l'"Odd Della Robia" de Code Lyoko, "Barbara the Bat" dans Daigasso, Dazzler, la chanteuse des X-Men, l'"Ocarina du Temps" dans la Légende de Zelda. Mais nous sommes alors dans l'univers des jeux vidéos, du dessin animé ou de la bande dessinée. Même si Philip K. Dick fit un temps de la musique son métier, même si Ursula Le Guin se plaît à concevoir des personnages de compositeurs ou des instruments inconnus, il est relativement rare qu'une nouvelle de science-fiction place réellement la musique au centre de son intrigue.
Imaginez donc votre musique de l'ailleurs : instruments inconnus, interprètes humanoïdes ou pas, compositions d'un nouveau genre. Qu'importe, dès lors que vous faites vibrer ces personnages ou ces sons au coeur d'une aventure palpitante, poétique, émouvante et surtout originale !



Contributions