Appels à textes

→ Accéder aux normes et aux modalités d'envoi

Le Temps revisité [Ouvert]

Appel à textes pour une anthologie aux éditions Arkuiris coordonnée par Stéphane Dovert

Le temps est-il aussi assujetti à son fil que semblent l'être les fleuves ou, comme eux, peut-il sortir de son lit, voire refluer ? La physique quantique suggère quant à elle la cohabitation de plusieurs états simultanés et elle n'a pas livré tous ces secrets. Et puis, il y a l'imagination : tout ce qui pourrait être et le devient par la plume.
Cette anthologie propose aux auteurs d'explorer pour elles les méandres du temps sans autres contrainte que celle du nombre maximum de caractères (50 000) et de l'échéance : 30 avril 2018.

La réponse à cet appel doit se faire sur la base d'une exclusivité de soumission (le texte ne doit pas être proposé ailleurs avant une réponse de l'anthologiste).
Les nouvelles pourront avoir déjà été publiées ailleurs, mais la priorité sera donnée aux textes inédits.
Un seul texte pourra être déposé par auteur.

Longueur maximale : 50 000 signes (espaces compris), pas de minimum.
Au début de la nouvelle, indiquez : prénom et nom de l'auteur, titre de la nouvelle, nombre de signes (espaces compris) et adresse mail.
Texte au format Word, uniquement .doc ou .docx.

Les auteurs des nouvelles retenues recevront un exemplaire gratuit de l'anthologie (avec possibilité d'en acquérir d'autres à tarif réduit). Ils conserveront leurs droits sur leur texte et ses éventuelles adaptations.
Date limite de soumission : lundi 30 avril 2018 (minuit, heure française).

Les nouvelles sont à envoyer simultanément à :
L'anthologiste : Stéphane Dovert : Stephane.Dovert@yahoo.fr
Le directeur de la collection des anthologies, Yann Quero : appelsarkuiris@gmail.com

Transhumains & Post-humains [Ouvert]

Appel à textes pour une anthologie de SF aux éditions Arkuiris coordonnée par Andréa Deslacs.

De part les avancées technologiques, qu'elles soient biologiques, chimiques ou cybernétiques, qu'elles soient volontaires ou subites, nous ne sommes déjà plus les mêmes Hommes que nos grands-parents. Quelles seront notre attitude et notre place dans les sociétés à venir ? Quel regard aurons-nous sur nous-mêmes et sur nos descendants ? Et après le règne de Sapiens, sera-t-il l'heure des IA ?
Les nouvelles pourront traiter de "l'homme amélioré" que cela soit par le transhumanisme, la cybernétique, mais aussi pourquoi pas des conséquences de la pollution sur les organismes ou de ces fameuses Intelligences Artificielles (IA) qui pourraient commander nos sociétés de demain.

Pour cet appel, la priorité sera donnée aux récits bien scénarisés, avec des rebondissements et un rythme marqué. Les textes abordant le sujet avec humour ou montrant les éventuels aspects positifs de ces transformations sont aussi possibles.

La réponse à cet appel doit se faire sur la base d'une exclusivité de soumission (le texte ne doit pas être proposé ailleurs avant une réponse de l'anthologiste).
Les textes devront être inédits, y compris sur le Web. Un seul texte pourra être déposé par auteur.

Longueur maximale des textes : 50 000 signes (espaces compris), pas de minimum.
Au début de la nouvelle, indiquez : prénom et nom de l'auteur, titre de la nouvelle, nombre de signes (espaces compris) et adresse mail.
Texte au format Word, uniquement .doc ou .docx.
Les auteurs des nouvelles retenues recevront un exemplaire gratuit de l'anthologie (avec possibilité d'en acquérir d'autres à tarif réduit). Ils conserveront leurs droits sur leur texte et ses éventuelles adaptations.

Date limite de soumission : dimanche 10 décembre 2017 (minuit, heure française).

Les nouvelles sont à envoyer simultanément à :
Andréa Deslacs : deslacs.arkuiris@gmail.com
Le directeur de la collection des anthologies, Yann Quero : appelsarkuiris@gmail.com

Dans les villes du Futur [Ouvert]

Appel à textes pour une anthologie coordonnée par Yann Quero
En partenariat avec le Prix "Ecrire la ville" et le laboratoire LISST-CIEU

Les villes sont des lieux de prédilection pour le déploiement d'un imaginaire sur des futurs envisageables, probables ou redoutables. Ce sont aussi les cadres de nombreux projets utopiques et de représentations de l'humanité en train d'advenir.
Elles sont l'un des thèmes fondamentaux des romans de science-fiction, qui oscillent entre le chaos des bas-fonds et le faste des cités impériales galactiques. Les plus grands auteurs les ont décrites de "IGH" de Ballard à "La ville est un échiquier" de John Brunner pour les romans, ou de "Blade Runner" (tout de même inspiré du roman "Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?" écrit par Philip K. Dick) à "Dark City" pour les films.
Les romans policiers ont également profondément contribué à faire émerger le thème de la ville et à en renouveler les perspectives. On sait par exemple la dette que l'on a vis-à-vis d'Arthur Conan Doyle, de Raymond Chandler ou de James Ellroy dans la connaissance parfois intime de cités comme Londres à la fin du XIXe siècle ou de Los Angeles dans les années 1930 ou 1950, tant les personnages qu'ils ont créés se fondent dans le décor de leur ville, en exprime l'humeur, parfois la violence et les contradictions...
A côté de ces deux genres littéraires que l'on pourrait qualifier d'évidents dès lors qu'il est question de ville, il serait souhaitable de mentionner un genre beaucoup plus contemporain, celui auquel le Prix "Ecrire la ville" s'efforce de rendre hommage depuis deux ans : les récits de déambulation urbaine, fourmillant de détails, livrant une perspective sensible, subjective...

Pour le présent appel, il s'agira d'imaginer des histoires qui se déroulent dans les cités du futur, sur Terre ou ailleurs ou dont le sujet est les cités du futur. Mais attention, la ville ne devra pas être un simple "décor", au contraire, il devra s'agir d'un élément fondamental ou en tout cas majeur de l'intrigue.
Tous les genres littéraires sont acceptés : science-fiction, fantastique, polar, mais aussi fictions contemporaines...
Les textes devront être inédits, y compris sur le Web. Un seul texte pourra être déposé par auteur.

Longueur maximale des textes : 50 000 signes (espaces compris), pas de minimum.

Cette anthologie sera coordonnée par Yann Quero, qui établira une sélection de quinze à vingt nouvelles. Cette sélection sera soumise à un jury d'écrivains du Prix "Ecrire la ville".

Les trois meilleures recevront respectivement :
1er Prix : 300 euros
2ème Prix : 200 euros
3ème Prix : 100 euros
Le jury se réserve aussi la possibilité de décerner un prix "coups de coeur".

Les trois nouvelles primées ainsi que les autres validées par le jury seront publiées dans une anthologie à paraître en 2018.

Calendrier du concours :
Date limite d'envoi des textes : dimanche 15 octobre 2017, à minuit (heure française)

Annonce de la présélection : vendredi 1er juin 2018, à l'occasion de la séance de clôture du Colloque international "La ville vue du CIEU" qui se tiendra à l'Université Toulouse II - Jean Jaurès.
Sortie de l'anthologie et remise des prix du Jury : novembre 2018, en concomitance avec l'annonce du Prix "Ecrire la ville" de 2018.

Nouvelles à envoyer à l'adresse :
appelsarkuiris@gmail.com

Normes de présentation :
Fichiers sous format .doc ou .docs
Nom du fichier : nom de l'auteur-titre de l'appel
Mise en page la plus simple possible (type Word 12, interligne simple, marges 2,5 cm).

http://www.arkuiris.com/appels.php
https://prixecrirelaville.wordpress.com/