La Justice... demain, ailleurs, autrement



une anthologie dirigée par Hélène Marchetto, à paraître en 2017.

"Rire" n'est pas le propre de l'homme. L'empathie non plus. La Justice peut-être, que l'on dit seule capable d'éviter la vengeance privée ? En tout cas, il est certain qu'un tout-petit grondé à tort saura tout à fait que "ce n'est pas juste", même s'il est encore incapable de l'exprimer. Encore que, si l'on en juge par le Code d'Hammourabi ou la loi du talion, une telle justice fasse frémir. Quant à la privation de liberté, les amendes, voire même la peine de mort où elle survit, que compensent-elles réellement ? Rien. Sans doute est-ce pour cela qu'elles ne sont jamais appropriées, qu'elles paraissent insuffisantes ou inhumaines. Elles ne sont que paroles consolantes à l'éternel constat que "ce n'est pas juste".
Justice ? Humanité ? Compassion ? Que vaut la première ? Qu'est réellement la seconde ? Que pèse la dernière ? Qui répondra à l'éternelle question ? La dame aveugle pourra-t-elle un jour remettre la balance et le glaive aux mains d'une humanité avançant les yeux bien ouverts ?
Connaître la réponse, n'est-ce pas déjà définir les valeurs mêmes qui caractérisent la justice, que ce soit ici, demain, ailleurs ou autrement... À moins que ça ne soit tout simplement la faculté d'inventer des histoires après tout... Nous raconterez-vous les vôtres ?

Sommaire prévisionnel :

Amade, Bernard, "Juste justice"
Andrevon, Jean-Pierre, "Condamné"
Begaro, Sorane, "La Douceur de l'oubli"
Bellagamba, Ugo, "Le Coeur et la plume"
Carlen, Jean-Yves, "Général Fernandino"
Conseil, Julie, "Robot justice"
Eloy, Catherine, "Le Sculpteur"
Evans, Alex, "La Clause de rétorsion"
Lamur, Sylvain, "Sybille et le pendu"
Larue, Anne, "Moi, présidente"
Maréchal, Fabien, "La Bourse ou la vie"
Morlevat, Éric, "L'Esprit et la lettre"
Quélard, Patrice, "La loi de Pareto"
Quero, Yann, "Procès de l'homme jaune"
Rozembaum, Alain, "La face obscure de Mercure"
Steward Ketty, "Imperpétuité"



Contributions